Les grottes sacrées des Hautes Terres de L’Ouest Cameroun
Accueil > Le Blog de l’expédition 2009 > Sa Majesté le Roi des Bangwa

Sa Majesté le Roi des Bangwa

mercredi 17 juin 2009

Le roi des Bangwa sur son trône
Après avoir exploré le site de la grotte aux Hyènes, nous retournions, Honoré, Marc et moi à la chefferie Bangwa pour rendre compte au Roi.
Fo Djampou Tchatchouang, roi des Bangwa est un jeune chef (moins de 30 ans probablement), de grande stature, à la tête d’un royaume doté d’une histoire et d’une culture très riches. Il nous accueille d’une voix très grave, qui donne de l’ampleur à son personnage. Nous lui racontons ce que nous avons vu, et la suite que je souhaiterais donner à cette étude. Il est très intéressé, et souhaite que je parle de Bangwa sur le site web. Puis, il prend congé de nous, et se rend dans la salle de réception de son palais, car justement, cet après-midi, se tient la réunion mensuelle de l’assemblée de chefs traditionnels de l’Ouest.

Nous voyons donc arriver progressivement une grosse quinzaine de chefs, en tenue de ville. Un notable, ministre de l’intérieur, les mène à l’étage où un repas est servi. De dehors, nous les entendons rire et faire des plaisanteries bien senties.
En fin de repas, je suis appelé pour présenter mon projet à ces chefs.
J’entre donc dans la salle de réception, au centre d’un grand cercle formé par les sièges de tous ces chefs. Je salue discrètement ceux que je connais déjà et commence mon petit exposé. Je suis sans cesse interrompu pour tel ou tel qui me pose une question, et je m’efforce de satisfaire tout le monde.

« 
- Dis-moi, Olivier, tu viens d’où en France ? m’interpelle le roi Bandrefam que je n’avais jamais rencontré.
- De Grenoble, majesté.
- Ah, quand j’étais en France, j’ai fait de la spéléologie dans le Vercors, je crois. Je travaillais à Crolles.
- Majesté, le monde est vraiment petit
- Est-ce que tu m’a ramené de la Chartreuse ? J’aime beaucoup ça…
- J’y penserai la prochaine fois, Majesté »

Je continue mon speech

« 
- Moi, j’ai une grotte très importante chez moi » C’est le chef Baham qui me parle, sans se présenter.
-  Majesté, qui ne connait pas Fovu ? (je marque un point car il semble étonné)
-  Tu es déjà arrivé là-bas ?
-  Oui, majesté (mince, erreur. j’aurais dû placer un petit mensonge)
-   ???? Ah bon, et qui t’a amené là-bas ? » Le chef qui n’avait pas été prévenu de notre passage la semaine passée semble un peu irrité
-  J’étais accompagné de Jean, qui est le fils de…
-  Mais laissez-le parler, vous n’arrêtez pas de l’interrompre » C’est un autre chef qui vient de me sortir d’un beau pétrin, et qui me remet sur les rails pour finir ma petite présentation improvisée.

A la fin, certains chefs me disent qu’ils ont plein de grottes chez eux, que je devrais venir. Notamment le Roi Bangang Fokam, qui, avec sa barbe blanche, est tout à fait conforme à l’image que l’on pourrait se faire d’un roi.
Mais aussi le chef Batié, qui m’appelle à la fin pour me donner son numéro de téléphone, afin de prendre un rendez-vous et de venir quelques jours plus tard.

Malheureusement, certains des chefs présents sur qui je comptais (sachant qu’ils ont des grottes chez eux) préfèrent se taire. J’essaierai une approche directe la prochaine fois.

1 Message

  • encore moi 14 juillet 2009 22:55, par Steve

    bravo olivier tu as eu l’opportunité de rencontrer les chefs les plus influent de l’ouest.
    je suis encore content que mon chef le chef Batié t’ai rencontrer, filer son n° et que tu sois passé dans mon beau petit village, jespere tu reviendra un autre jours.
    félicitation

    repondre message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0